Contrer les effets négatifs de la mondialisation

Table ronde thématique 1
Participants de la table ronde thématique 1 sur la Mondialisation, développement et réduction de la pauvreté - Crédit photo: D. Anobil / ISD

Si on ne veut pas que les pauvres et les privilégiés continuent de vivre dans des univers séparés, il faut réarticuler les politiques de sorte de traiter les conséquences négatives de la mondialisation, a déclaré Rachel Mayanja, Conseillère spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la parité entre les sexes et la promotion de la femme. Elle intervenait dans le cadre de la table ronde sur la mondialisation, le développement et la réduction de la pauvreté.

Lire la suite »
QuickSearch